Philosophie Nicolas BOUDEAU

En  quête d'équilibre avec la nature

En quête de produire des vins de qualité exprimant toute la finesse de leurs terroirs,

nous travaillons à maintenir la biodiversité dans nos vignes grâce notamment à l’enherbement dans les jeunes parcelles, au travail du sol, à la plantation de haies le long de nos vignes ; ce qui nous a permis d’obtenir, à partir de la récolte 2017, l’agrément TERRA VITIS : seule certification de viticulture raisonnée reconnue en France.

Dans la continuité de cette démarche, depuis la récolte 2018, nous avons obtenu la certification HVE (Haute Valeur Environnementale) au niveau maximal (III) qui atteste que les éléments de biodiversité (haies, bandes enherbées, arbres, fleurs, insectes…) sont très largement présents sur notre exploitation et que la pression des pratiques agricoles sur l'environnement (air, climat, eau, sol, biodiversité, paysages) est réduite au minimum.

Toujours en recherche d’harmonie avec la nature, nous demandons en 2019, la conversion en Agriculture Biologique sur une partie de l’exploitation.

Nous avons délibérément fait le choix d’une exploitation de taille artisanale (10 ha) pour nous permettre de tout faire nous-mêmes, d’approfondir et d’adapter chacune de nos interventions à chaque stade végétatif de la vigne.


Plantations régulières

Nous renouvelons lentement les très vieilles vignes fatiguées et restructurons les nouvelles plantations en les palissant ; ce qui permet un travail du sol plus aisé et une culture durable.

Les vignes restructurées sont enherbées, cela favorise l’installation de la faune axiliaire qui y trouve refuge et nourriture, permet de limiter les advertices et de lutter contre l’érosion des sols.

Rebrochage

Nous remplaçons les ceps morts dans le courant de l’année par de jeunes greffes afin de maintenir l’intégrité de la parcelle et de prolonger sa longévité.

Taille courte et rigoureuse

Étape cruciale pendant la longue période de dormance de la vigne qui permet de réguler la production et de façonner les ceps tout le long de la vie de la vigne.
Les vignes sont historiquement taillées en « Gobelet ». Chaque cep est constitué de 5 bras au bout desquels se trouve un courson de 2 yeux.

Les nouvelles plantations sont taillées en « Cordon de Royat » pour permettre le palissage. Le cep se constitue de 2 bras horizontaux sur chacun desquels se trouvent 2 à 3 coursons de 2 yeux.

Au printemps

Lorsque la sève remonte, elle s’écoule le long du bois coupé. Cela est normal et n’a aucune incidence sur la vie du cep. On dit que la vigne « pleure » ; c’est l’annonce de l’arrivée du printemps !

Rapidement ensuite les premiers bourgeons apparaissent pour donner naissance aux jeunes poussent. Au soleil, on dit que la vigne « brille ».

Ébourgeonnage manuel draconien

S’ensuit alors une période très courte pour ébourgeonner les jeunes pousses trop abondantes avant qu’elles ne deviennent trop grandes et libérer le cep d’un surcroit de vigueur qui serait dommageable à la qualité des raisins.

Palissage soigné et aéré

À l’aide d’une agrafe biodégradable, nous maintenons les jeunes rameaux entre les 2 fils releveurs du palissage dès que possible afin de les protéger du vent. Nous passons et repassons deux ou trois fois au fur et à mesure du développement foliaire afin d’adapter la hauteur des fils releveurs à la taille des vignes.

Le palissage nous permet d’optimiser la hauteur du feuillage nourricier des raisins et favoriser ainsi leur maturité.

Cisaillage

Les vignes plus anciennes (à partir de 40 ans environ) sont cultivées en « port libre » Les sarments sont coupés 2 à 3 fois à une hauteur d’environ 1 m du sol pour éviter que le poids des raisins ne les fasse plier voire coucher au sol.

Vrille

La vigne est une liane. Plante grimpante vigoureuse, elle produit des vrilles pour s’attacher sur tout support solide.

Les raisins

La qualité des raisins est primordiale à l’élaboration d’un grand vin. Nous leurs apportons la plus grande attention.

Travail du sol

Nous passons de petites charrues et autres outils en interceps afin de maîtriser la flore adventice concurrente des pieds de vigne. Cela permet aux ceps de développer leur système racinaire puisant plus profondément dans le terroir les ressources dont ils ont besoin et leurs défenses immunitaires.

Les vendanges

C’est l’aboutissement d’une année de travail. Nous attendons ce moment avec impatience et surveillons l’évolution de la maturité de chaque parcelle afin de cueillir les raisins au moment optimal.

Une vinification nature

Nous vinifions dans le respect des spécificités beaujolaises, uniques au monde, tout en pratiquant des techniques plus Bourguignonnes telles que l’égrappage partiel, le pigeage, et la maitrise des températures. Nos vins sont élaborés avec leurs levures naturelles afin de garantir une expression réelle et authentique de leurs Terroirs.

Élevage et mise en bouteilles

Après un élevage de 8 à 10 mois en cuves, nos vins sont très légèrement filtrés sur terre et mis en bouteille par nous-même au printemps avant d’être proposés à la vente 8 à 12 mois plus tard.

Philosophie : Footer - Nicolas Boudeau taille les vignes du Domaine Nicolas Boudeau